vous lisez...
L' Actu rebondit sur PQDS, Les Dossiers PQDS, Plus Que...du Rugby

TOP 14 CHRONO


Mais si vous savez, c’est cette fameuse série pleine de rebondissements. On ne sait jamais qui va rester sur le carreau, qui sera le héros, on en appelle à tous les saints de la « patrie rugby » et on s’arrange toujours pour que le Brennus triomphe. Voici l’antépénultième épisode en 7 actes.

Qui lèvera le Graal de l'ovale en 2012 ?

Clermont-Montpellier (20h45 vendredi) : Il faut toujours poser le décor avec des éléments simples. Ce match sera le 1er de cette 23ème journée de poules et pour les 2 protagonistes, tout ou presque est joué pour la qualification en play-offs. Montferrand a les 2 pieds en demi et demeure le seul qualifié français en HCUP. A part la rentrée prochaine de Domingo (absent depuis le 29 octobre pour une rupture des ligaments au genou gauche, il devrait reprendre la compétition dans les semaines à venir) et le choc à venir face au Leinster fin avril, rien de nouveau si ce n’est qu’une défaite à domicile ferait désordre quand on ambitionne le titre continental et pourquoi pas le doublé. Côté Montpellier, avec 9 points d’avance sur le 1er non qualifié à 3 journées de la fin, un bonus défensif serait le bienvenu. Les barrages sont en vue, et avec la venue de Biarritz, friand de points, et le dernier voyage à Toulouse, l’enjeu sera de conserver la 4ème place pour jouer les ¼ à domicile.

Stade Français- Perpignan (14h15 samedi): La pression monte dans la capitale. Le frère ennemi du Racing a pris les devants (+6 points avec Castres) alors si le Stade Français veut être sûr de jouer l’Europe l’an prochain, il faut impérativement repousser Perpignan samedi. D’autant que pour la 25ème journée, Paris se déplace au Racing c’est-à-dire….au Stade de France, l’antre historique des maillots roses ! Tout sera alors possible (à l’aller le Stade avait gagné 29-3). Et puis on peut penser que le Stade Français mettra du cœur à jouer ce week-end car le pilier argentin Rodrigo Roncero vient d’annoncer sa retraite après 8 années de bons et loyaux services. Perpignan, lui, vient de rosser Bayonne et de battre Toulouse et compte six points sur le 1er relégable. Il serait donc étonnant de voir l’USAP mettre toute ses forces dans ce match alors qu’il recevra Lyon, bon dernier, le 5 mai, et que le club catalan est pratiquement sauvé.

Toulouse – Brive (14h15 samedi) : Servat tombé au combat (et out jusqu’aux demi-finales au moins), l’armada toulousaine n’a plus qu’un seul talon à faire valoir : le jeune et talentueux Christopher Tolofua qui, à 18 ans, devra occuper les avants postes, lui qui n’avait jamais lancé en touche avant le mois de septembre dernier (il était pilier jusque là). Alors quand on sait combien la conquête et la touche sont primordiales de nos jours, on cerne mieux le problème. Car jusqu’à présent, le Stade était imprenable mais sa dernière défaite en HCUP, sa faillite à Bordeaux et son revers à Perpignan donnent l’image d’une équipe qui marque le pas et se cherche. Candidats au titre hexagonal (et qualifiés pour les demi-finales) les champions en titre restent amplement compétitifs : ils devraient s’imposer face à Brive ce week-end. Non sans difficulté ! A l’aller, les noirs et blancs avaient déjà réussi une belle performance en récoltant le match nul face à Toulouse (9-9). Ainsi, on parierait bien sur un mini-exploit du CAB qui cherchera à bonifier sa visite pour ne pas glisser encore un peu plus vers cette damnée 13ème place. Cela mettrait les hommes d’Hugo Mola dans les meilleures dispositions, 15 jours avant de jouer leur finale à la maison contre l’UBB.

Union Bordeaux-Bègles – Agen (14h15 samedi): A Bordeaux justement, le temps  et les journées s’écoulent dangereusement. Marc Delpoux serre les dents même s’il confesse qu’«il n’y a pas plus de stress que d’habitude ». Pourtant pour se maintenir, il reconnait qu’«il faudra gagner 2 des 3 prochains matchs ». Or, l’UBB est passé de la 9ème à la 12ème place en 2 journées. Et l’on craint bien que cela ne s’arrête pas là puisque la donne a changé. Depuis 2 semaines et la qualification de 4 clubs français pour les ½ (Biarritz-Brive et Toulon- Paris seront les affiches) de la petite coupe d’Europe, la Amlin Challenge Cup, 7 clubs français sont assurés d’être en HCup l’an prochain. Et le SUA qui n’avait plus rien à jouer arrive avec 2 objectifs : accrocher la 7ème place qui serait éventuellement qualificative, et, pourquoi pas faire plaisir à son duo d’entraîneur Deylaud-Lanta qui aura les rênes de Bayonne l’an prochain. Autant dire qu’une victoire d‘Agen faciliterait grandement la route de l’Aviron vers le maintien.

Lyon – Bayonne (14h15 samedi) : La première victime de cette saison 2011-2012 sera logiquement et mathématiquement le LOU, dès samedi. Et la nouvelle recrue, Sébastien « Caveman » Chabal, jouera en ProD2 l’an prochain. A moins… à moins que ce Top 14 CHRONO nous livre un énième rebondissement. Car les statistiques montrent 2 équipes pratiquement aussi faibles en défense et généreuses en pénalités concédées. Mais, après la mobilisation convaincante du groupe Bayonnais lors du dernier derby basque, ce serait un immense gâchis pour les ciels et blancs de venir se perdre définitivement dans « la capitale des gaules ». On n’ose y penser : avec des fantassins de la qualité d’Heymans, Huget, Boyet Rokoçoko et les cuirassés Tialata, Roumieu et Capt’ain Baget, un échec serait de toute façon indigne pour qui prétend à se maintenir. Et avant la réception d’Agen ou encore l’ultime rencontre à Castres, 4 voire 5 points ne seraient pas de trop.

Biarritz – Racing-Metro (16h samedi): C’est le énième match couperet. Le BO a grillé son joker à Bayonne et ne peut plus se permettre de chuter à Aguilera. Patrice Lagisquet, l’entraîneur, n’en dit pas moins : « Nous avons une obligation de résultat contre le Racing pour sortir enfin de cette zone et être libéré par rapport à cette relégation ». Il ne faudra surtout pas penser à la suite, à Montpellier. Non, Biarritz doit rester concentré et retrouver ce rythme qui l’a vu sortir de l’eau à l’issu de la 19ème journée. Surtout qu’en face les Racingmen enfilent les victoires les unes après les autres et n’ont faibli qu’une seule fois en 6 matchs (face au RCT). Et Berbizier et ses hommes savent  pertinemment qu’ils s’installeraient solidement sur les bons strapontins en ramenant quelque chose du Pays-Basque. Brûlant.

Toulon – Castres (18h samedi) : Pour le final, il faut toujours sortir les armes lourdes. Le 3ème face au 6ème. Le RCT a perdu son habitude de faire « deux pas en avant, un pas en arrière » (8ème place en 2010-2011), et il est plus que jamais le véritable outsider derrière Clermont et Toulouse. Aussi, quand Bernard Laporte dit en conférence de presse que ses « leaders l’ont mis en colère » face à Agen (défaite 22-13), on frissone… Parce que ses coups de gueules, on connait, et franchement, ça vous remonterait n’importe quelle pendule. Et comme le RCT compte bien rester a sa place pour enfin donner à ses Wilkinson, Giteau et autres Van Niekerk un avenir à la dimension de leur talent, imaginez dans quel état d’esprit on recevra à Mayol… Pour autant, le CO ne se présente pas en victime expiatoire et veut confirmer qu’il fait bien partie du gratin depuis 3 ans : ça va être physique sur la rade !

En résumé, vous l’aurez compris, l’UBB, Bayonne ou encore Brive veulent faire parti des prochains épisodes mais cette 24ème journée risque de celer leur destin dans l’élite. Quant à ceux pour lesquels il reste encore un espoir de jouer les 1ers rôles, ils savent qu’ils devront faire avec les aléas, les imprévus, les incapacités ou les scénarii incroyables : une chose est sûre, toute cette histoire se terminera à Saint-Denis, le 9 juin, sous les hourras d’un public en liesse. Avant une prochaine saison de Top 14 chrono. – S.L

Calendrier de la fin de saison :

Top 14

La 25ème journée aura lieu du 4 au 6 mai.
La 26ème journée se déroulera le 12 mai.

Les barrages se joueront le week-end du 25 au 27 mai. Selon le classement acquis à l’issu de la phase régulière, le 3ème recevra le 6ème puis le  vainqueur retrouvera le club classé 2ème en demi-finale (3juin à Toulouse). Le 4ème recevra le 5ème. Le vainqueur retrouvera le 1er pour l’autre demi finale (2 juin à Toulouse).

La finale se tiendra au Stade de France le 9 juin à 18h.

½ finales de Amlin Challenge Cup

Toulon – Stade Français  vendredi 27 avril  à 20h55
Biarritz – CA Brive samedi 28 avril à 16h00

½ finales de HCUP

Ulster – Edinburgh à dublin, le samedi 28 avril à 17h45, heure locale
Clermont – Leinster à Bordeaux, le dimanche 29 avril à 16 h heure locale

Publicités

À propos de stephanlem

sport journalist

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :