vous lisez...
L' Actu rebondit sur PQDS, Les Dossiers PQDS

Le Sport a encore un sexe. Vol.2


Contrairement aux anges, le sport a toujours eu un genre. Depuis la fin du XIXème siècle, la domination masculine s’y exerce sans partage. Oui, les femmes sont de plus en plus représentées et diffusées, mais l’égalité de traitement,-médiatique notamment-, n’existe pas encore. Un an après « le Sport a encore un sexe », PQDS revient sur la question. Chronique.

L’exception n’est pas la règle. Connaissez-vous Nathalie Amiel ? Non ? Et bien désormais vous n’aurez plus d’excuse. Retenez bien ce nom puisqu’il s’agît de la seule et unique entraineuse d’une équipe de France. Depuis 2009, elle dirige le groupe de rugby tricolore et devinez quoi ? Les résultats du XV de France féminin n’ont pas été bouleversés. Non, la France a même terminé 2ème des trois dernières éditions du Tournoi des 6 Nations, rang qu’elle occupe après trois matchs cette année.
Comme quoi les clichés ont la vie dure : le monde ovale pourtant réputé macho, viril et conservateur fait figure de bon élève quand les autres sport majeurs ne présentent que des hommes à la tête des équipes de football, handball, volley-ball…Rassurez-vous, cela n’a pas empêché Pierre Camou, le Président de la Fédération Française de Rugby, de déclarer un jour que « le rugby féminin, ce n’est ni du rugby, ni féminin ». On le voit, des années de conditionnement laissent la part belle aux vieux réflexes.

L’inversion des genres. En cette « Journée de la Femme », – la 37ème depuis son officialisation par les Nations Unies-, l’exemple montre le chemin à parcourir pour que le sport féminin fasse totalement sa mue. Et soyons clair, on ne changera pas les mentalités par de belles phrases ou en professant chaque année des constats démagogiques. Des actes, voire des actions révolutionnaires devraient voir le jour pour que la place laissée aux femmes dans le monde du sport change radicalement. Si, si.
Aujourd’hui, vous, tout autant que les autres, n’êtes pas encore tout à fait prêt à envisager une véritable égalité hommes-femmes. Non sinon vous seriez prêt à imaginer qu’une technicienne de haut vol puisse remplacer Didier Deschamps à la tête des bleus du football. Mais ce n’est pas le cas, n’est-ce pas ? Non, ce n’est pas le cas. On entend déjà les arguments : un tel profil n’existe pas, il faut quelqu’un qui ait l’expérience du haut niveau, manager des hommes lorsque l’on est une femme n’est pas choses aisée… Bien sûr. Pourtant, qu’un homme,  Bruno Bini, soit sélectionneur de l’équipe de France féminine ne choque pas. Pourtant, – et l’on respecte ici ses qualités de technicien-, Bruno Bini n’avaient pas un palmarès incroyable (Champion d’Europe 2003 avec les -19 ans féminines) avant de prendre en charge l’élite bleue en  2007. Et en quoi est-ce plus aisé de manager des femmes lorsque l’on est un homme ? On le voit, des années de conditionnement servent encore de paravent au vent du changement.

Show must go on. Mais, heureusement, les apparences sont sauves. Car il est un domaine

les "drôles de dames" du groupe canal +.

les « drôles de dames » du groupe canal +.

dans lequel le sport traite le problème du genre : à défaut d’augmenter la médiatisation du sport féminin (bien que D8 et Eurosport diffusent régulièrement les footballeuses et France télévision les rugbywomen), les médias féminisent un peu plus le traitement du sport. Et les douze derniers mois ont noté la tendance : au sein du groupe Canal+, on ne parle plus de rugby ni de foot sans Isabelle Ithurburu, Astrid Bard et Nathalie Iannetta, de handball, ou de basket et désormais de Formule 1 sans Laurie Delhostal ;  France Télévision a confié les clés de son mythique « Stade 2 » à Céline Géraud ; BeIn Sport, l’Equipe 21 et Infosport+ font la part belle aux femmes dans leur matinales ; et chaque semaine, l’Equipe magazine, confie à Chrystelle Bonnet le droit de raconter ses aventures de journaliste sportif, « avec un « e » comme dans fille » dit le mag.
Là encore, le rugby se démarque : chaque semaine Midi Olympique, « la bible jaune et ovale », traite le rugby féminin sous tous les angles dans son tour des régions. Il est vrai que les plumes sont essentiellement masculines mais au moins, il s’agit de contenu et de sport féminin, pas de relooking. Alors, on ne peut s’empêcher de penser à Marianne Mako, première femme à bouleverser le monde rond des hommes: 10 ans de bons et loyaux services, une rubrique «Crampons Aiguilles »  et un licenciement en 1997. On le craint, des années de conditionnement peuvent toujours laisser la part belle aux vieux réflexes.

Cachez cette femme…Cette semaine, en livrant cette nouvelle, c’est comme si l’AFP avait lancé, par anticipation, la « Journée de la Femme ». Mardi, l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a annoncé que le troisième marathon international de Gaza était annulé après le refus du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, de laisser des femmes y participer, « Cette décision décevante fait suite à des discussions avec les autorités à Gaza qui ont insisté pour qu’aucune femme ne participe », a déclaré l’UNRWA qui organise la course, prévue le 10 avril, dans un communiqué.
Selon des responsables de l’UNRWA, 807 participants s’étaient inscrits, dont près de la moitié de femmes – 385, dont 266 Palestiniennes de la bande de Gaza.
« Nous regrettons cette décision d’annuler le marathon, mais nous ne voulons pas que des hommes et des femmes courent ensemble », a déclaré à l’AFP Abdessalam Siyam, le secrétaire général du gouvernement du Hamas.
Noura Boulboul, 13 ans, élève dans une école de l’UNRWA, a exprimé sa déception, affirmant le droit des filles à participer au marathon. « Pourquoi interdire aux filles de participer au marathon? Ils savent bien que les filles nagent dans la mer à côté des garçons, quelle est la différence? », a-t-elle souligné.

On le craint, des années de conditionnement pourraient servir longtemps encore de paravent au vent du changement. Certains diront qu’il s’agît de politique, et non plus de sport. Mais justement… -S.L

Publicités

À propos de stephanlem

sport journalist

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :