vous lisez...
et dire que pendant ce temps..., L' Actu rebondit sur PQDS

#2 – Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… – #2


De près ou de très loin. Un autre regard de la compétition et du mois à venir vous est proposé pendant la Coupe du monde de Football au Brésil. Suivez la chronique « Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… ». Deuxième volet.

18h, 21h, 22h, 00h, 3h… L’avantage avec ces horaires de diffusion tardifs, c’est que l’on est tranquille. Bien installé, tout seul dans son canap’. Allé un zap sur la chaîne cryptée, la chaîne historique du ballon rond…ah ? Un documentaire ? « Femmes de footballeurs »… Euh, oui, pourquoi pas…Oui, là on va enfin voir l’envers du décor. Les WAGS (Wives And Girlfriends of high-profile sportsmen ; littéralement les femmes et petites amies des sportifs de haut niveau) sont de plus en plus célèbres, notamment en Angleterre, et, elles ont une influence non négligeable sur la carrière de leurs hommes. Merci Victoria. En Australie, il y a même une émission de télé-réalité qui relate leurs vies trépidantes : « WAG Nation ». Une nation de nanas anorexiques, manucurées jusqu’à l’os qui passent leur temps à faire des boutiques et à défiler à poil ou en fringues de luxe. Le rêve quoi. Ben, oui le foot se féminise, c’est comme ça, Bernard *.
Bon, ça commence. Premier plan dans les vestiaires. Une blonde fait des étirements avec un drôle de type chauve. Ça se masse, ça se masse, ça se dessape. Certainement de nouvelles techniques de drainage, pour préparer les muscles et mieux récupérer. Ah c’est beau, ça sent l’expertise. Mais ? C’est marrant tout de même, aucun n’est en tenue. Bon, les choses se précisent là. Le type passe à l’offensive, il enfonce la ligne de défense de la blonde, le rythme s’intensifie. A mon avis, ça va se jouer au physique. Oh là, la petite tape dans le bas du dos… oh l’attentat… Pas très réglementaire cette action. Mais ça continue, ça continue… la blonde le repousse, récupère le jeu, elle oblige son adversaire à plonger sur la pelouse… Quelle technique, y’a pas à dire, ça sert à ça l’entraînement. Le type manque d’air, subit la loi de la blonde mais il s’accroche, il ne veut pas manger la feuille de match. Il se sert de sa main, mais apparemment l’action est autorisée, une Maradona quoi ! Et ils se repassent la balle dans un mouchoir de poche, tout au plus 1m2. C’est fort, c’est propre. Le type récidive, il veut absolument faire sauter le Catenaccio de la nana. Attention, retourné ! pas d’acrobatie… Hop hop hop, c’était technique, il l’a enrhumé. Mais c’est un avertissement sans frais. Pour l’instant !femmes de footballeurs xxx
Pas de poteau rentrant mais sacrée transversale. Y a pas à dire, ces gars sont des machines. Certainement dopés à l’ozone ou un truc dans le genre. Evidemment la possession a changé de camps. La blonde subit les assauts du chauve : la tête contre le crépi, la main qui cire le banc… Faut pas craquer là, le gars est à la relance, il veut absolument marquer avant la pause. Double contact fessier. La nana se contracte, elle serre les psoas… Appels croisés, feinte de frappe, flip flap… oh j’en peux plus moi de les voir jouer comme ça, c’est fou. Quelle partie ! Merci la chaîne cryptée ! Oh ce pressing, ces vagues ! La blonde tente le coup du scorpion : incroyable ! Mais, le chauve résiste, pas question de vendanger…talonnade, ouh là là et buuuuuuuuuuuuuuuut, buuuuuuuuuuuuuut. Le but libérateur tant attendu !!! Ah, on le sentait venir celui-là. C’est vrai que la blonde était bien en place, que sa tactique consistait à accepter le jeu de son adversaire pour mieux repartir en contre…mais on ne peut rien faire parfois contre le talent. Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… on va voir comment la blonde réagit dans le deuxième acte mais … « OUI ???, euhhhh ? Oui, oui, j’arrive… ». Aie, là c’est ma WAG qui m’appelle. Visiblement, elle me hurle que j’avais déjà pris un carton jaune. Et que ça sent l’expulsion. Bon, fin du temps réglementaire. Direction « the bed ». Il paraît que ce soir le Chili jouait contre l’Australie. Je parie que cela va encore faire 3-1. –S.L

 

Si vous voulez lire les numéros précédents, C’est ICI. « Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… »

Vous pouvez aussi retrouver cette chronique sur Outsider-mag

* Ancien international (38 matchs, 12buts) et attaquant français le plus prolifique de l’histoire du championnat de France avec 255 buts inscrits (1970-1985), Bernard Lacombe est aujourd’hui conseiller sportif du président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. Le 25 mars 2013, il déclarait sur l’antenne de RMC : «Je ne discute pas avec les femmes de football. Je le dis parce que c’est mon caractère. C’est comme ça. Qu’elles s’occupent de leurs casseroles et puis ça ira beaucoup mieux».

Publicités

À propos de stephanlem

sport journalist

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :