vous lisez...
et dire que pendant ce temps..., L' Actu rebondit sur PQDS

#7 – Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… – #7


De près ou de très loin. Un autre regard de la compétition et du mois à venir vous est proposé pendant la Coupe du monde de Football au Brésil. Suivez la chronique « Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… ». Numéro 7.

Il arrive en boitant. Le crépitement des appareils photos accompagne son entrée. Sa femme aussi, juste derrière. Puis son fils. Timidement, les applaudissements se joignent au cortège. Il prend place devant une rangée de chaises positionnée face à la salle, donne sa canne à l’un des hommes d’armes présents. La perte de son appui l’oblige à entamer une rotation maladroite vers la salle. Dans un glissement emprunté et fragile. Ce pouvoir qui vacille… Il esquisse un salut de la main droite. Un sourire aussi. Sur sa gauche, son héritier et sa belle-fille.

Juan Carlos vient d'abdiquer

Juan Carlos vient d’abdiquer

L’hymne retentit. L’un des seuls au monde que l’on ne chante pas. « Gloire, gloire, couronne de la Patrie, /souveraine lumière/que l’or soit sur ta bannière./La vie, la vie, futur de la Patrie /qu’à tes yeux est/un cœur ouvert./Pourpre et or : drapeau immortel /en tes couleurs, ensemble, sont la chair et l’âme… » disaient les paroles originelles d’ E. Marquina. « Vive l’Espagne, levez les bras, fils / du peuple Espagnol /qui recommence à s’élever /Gloire à la patrie qui a su suivre /sur le bleu de la mer, le chemin du soleil… » étaient les mots choisis sous le Général Franco. Quelle version chante-t-il en secret dans sa tête en ce jour de départ ? Lui qui avait été fait « Prince d’Espagne » par le Caudillo, puis, nommé au plus haut grade des forces armées, celui de Capitaine Général. Comme une évidence. Dauphin avant d’être Roi. Que chante-t-il avant que ne soit donnée cette valse du pouvoir ?

La cérémonie est lancée. Sous les yeux de Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol, celui-là même qui avait annoncé la nouvelle, le 2 juin au matin. Avec pudeur : « C’est une figure historique, étroitement liée à l’histoire espagnole, qui abdique aujourd’hui ». La marche royale continue. D’abord les paroles officielles. Une dizaine de minutes tout au plus pour mettre fin à 39 ans de règne. Puis il se lève. La salle aussi. Il se déplace le dos légèrement penché vers l’avant. Ce futur qui le cerne. L’effort le mène à la table dorée. Celle qui recevra sa signature. Cette signature qui apaisera pour un temps les reproches faits au vieil homme : parties de chasses, liaisons douteuses, affaires de corruption et autres scandales. Et cette mauvaise santé qui le rend si mortel. Lui le Roi. Le crépitement reprend. Il s’applique. Le stylo donne corps à son accord. En bas à droite des documents officiels. A son tour, Mariano Rajoy appose sa trace. Cette fois, il reprend sa canne. Pour regagner la place de celui qu’il n’est plus. Devant la rangée de chaises. Dessaisi de son appendice, il enserre son fils. Tout en retenue. Felipe VI est né.

l'attaquant espagnol,  fernando torres, en larmes...

l’attaquant espagnol, fernando torres, en larmes…

Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… Je quitte YouTube, éteins mon pc. Et la télé confirme la singularité de ce mercredi. L’Espagne, Championne du Monde de football en titre vient elle aussi de quitter le pouvoir. Bien aidée par le Chili. 8 ans de domination européenne et planétaire qui s’effondrent. Une journée de fin de règne. – S.L

Pour retrouver les précédents numéros de la série « Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… « , c’est ICI

ou sur Outsider mag.

Publicités

À propos de stephanlem

sport journalist

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :