vous lisez...
et dire que pendant ce temps..., L' Actu rebondit sur PQDS

#14 – Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… – #14


De près ou de très loin. Un autre regard de la compétition et du mois à venir vous est proposé pendant la Coupe du monde de Football au Brésil. Suivez la chronique « Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… ». Numéro 14.

Un match est un match. Et un titre est un titre.
Que vous soyez coiffeur ou non. Alors à partir du moment où vous représentez votre pays, vous donnez le meilleur de vous, de votre technique. Pour gagner. Evidemment. Et, quand la compétition concerne plus de 50 nations représentées par 1300 concurrents, l’enjeu est considérable.
Une fois les ciseaux aiguisés, vous n’avez plus qu’à modeler votre succès. Donner vie à des mois et des mois d’entraînement. Stress, figures imposées, modèle homme ou femme, création ou coupe classique, il faut tout donner. Bref. Oui, bref… Bienvenue à l’Hairworld, le championnat du monde de …coiffure. L’évènement se tenait du 3 au 5 mai à Francfort et l’équipe de France Junior a été sacrée. A sa tête un prodige multi-médaillé, Maxime Redon. Le genre de gars qui vous énerve et que vous feriez bien passer sous la tondeuse si vous deviez l’affronter dans ce concours : champion du monde individuel de la catégorie « seniors gents creative style », médaille d’argent de la catégorie « creative style juniors », 4ème de la catégorie « fashion long hair », awards de la plus belle couleur en coiffure creative junior&seniors, 4ème par équipe catégorie « juniors gent’s fashion », 5ème par équipe catégorie « seniors gents technical », champion du monde par équipe catégorie « junior gent’s technical »… Ça vous la coupe ?

Ces classifications vous semblent barbares ? A moi aussi. Pourtant, le jeune homme de 21 ans ne travaille pas à la serpe. Non, le taf du Maxime en question, c’est justement de vous couper les tifs du mieux possible. Et, visiblement, sur notre belle planète, il n’y pas beaucoup de gens capable de vous magnifier la cuticule comme lui. En revanche, je ne peux vous dire combien ce type vous facture la prestation en temps normal. Ni combien de modèles ont été torturés lors de ces affrontements capillaires. Juste que Maxime fera tout pour rafler plein de trophées en 2016, lors de la prochaine édition de ces championnats du monde de la coiffure qui se tiendront en Corée. D’ici là, les cheveux auront repoussé. Je peux vous livrer aussi que notre champion se dit « bien plus fier » du prix obtenu en équipe que de celui glané en individuel. Une déclaration de vrai sportif.
Comme quoi, un match est un match. Et un titre est un titre.

Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… Didier Deschamps a déclaré ces derniers jours qu’il ferait tourner son effectif pour la dernière rencontre jouée dans la poule E, face à l’Equateur. Mais il a dit aussi qu’il ne comptait aucun « coiffeur » dans son groupe. Vous savez, « coiffeur » c’est le surnom un peu péjoratif des remplaçants pendant une compétition. Et bien, c’est dommage. Que l’on n’ait pas de coiffeur. On aurait pu être champion du monde. – S.L

 

Pour retrouver les précédents numéros de la série « Et dire que pendant ce temps, y en a qui regardent la Coupe du Monde… « , c’est ICI

 

Publicités

À propos de stephanlem

sport journalist

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :