//
you're reading...
Opération Atacama

Charles Hedrich « le Grand », Roi de l’Atacama


l'aventurier vient de réaliser l'expploit de traverser l'Atacama sans assistance - crédits "Respectons La Terre"

l’aventurier vient de réaliser l’expploit de traverser l’Atacama sans assistance – crédits « Respectons La Terre »

Il l’a fait ! Traverser le désert le plus aride au monde en autonomie complète. L’aventurier-millionnaire est devenu le premier homme à dompter l’Atacama et ses 1300 km. En 32 jours et 5h30. Un immense exploit.

 

Dans la vie, il a ceux qui parlent et il y a ceux qui agissent. Et puis il y a la catégorie moins pourvue de ceux qui font les deux. Charles Hedrich est de cette trempe. Il faut bien l’avouer : que son verbe vous dérange ou vous séduise, l’homme sait être à l’heure des rendez-vous qu’il donne. Depuis onze ans, l’aventurier accumule les exploits. Mais préalablement, l’ex-chef d’entreprise se doit de leur donner échos, de les faire vivre, de les vendre au public et aux médias. Parfois cela agace. Mais en y regardant de plus près, c’est un pari risqué de clamer haut et fort, puis, de braver l’imprévu. Et de réussir. De tous temps, les explorateurs ont dû séduire les foules et les investisseurs pour donner corps à leurs projets. Que voulez-vous, tout le monde ne tape pas dans un ballon rond et les temps sont devenus encore plus durs…

Charles hedrich court seul dans les rues de Copiapo - crédits "Respectons La terre"

Charles hedrich court seul dans les rues de Copiapo – crédits « Respectons La terre »

 

Alors saluons l’exploit : 1300 kilomètres parcourus en autonomie complète en tractant un chariot de 150 kg. Mêmes les mineurs chiliens n’en ont pas cru leurs yeux lorsqu’ils l’ont croisé ! Un départ presque discret à 4h09 (heure locale) le 7 avril dernier au milieu des 200 000 habitants du port d’Arica, dans l’extrême nord du pays, pour relier le sud et Copiapo. Et une détermination à toute épreuve pour seule compagne de route. Car initialement l’aventure devait se dérouler en binôme avec le traileur Sylvain Bazin qui renoncera pour raisons personnelles. Après l’équipe, c’est ensuite le trajet qui a connu un redimensionnement : le parcours reconnu en janvier a été rallongé de 400 kilomètres pour partir sur la définition la plus large du désert chilien et être sûr que l’exploit soit reconnu. Ce premier tiers apportera d’ailleurs son lot d’imprévus : une succession de canyons, cols, collines, de descentes et de montées s’étirant parfois sur des vingtaines de kilomètres. Une réponse concrète à tous ceux qui minimisaient la dimension physique et sportive d’un pareil défi. Car pour traverser cette partie du monde, il ne s’agît pas seulement de gérer l’altitude et la chaleur extrême. Il faut être fort. Et intelligent en prenant les bonnes décisions au meilleur moment. Se débarrasser de vêtements et de la tente pour être plus léger dès les premiers jours par exemple. Ou encore découper sa chaussure au niveau du talon pour supprimer une gêne qui pourrait vite se transformer en blessure, puis en abandon. Et mettre en place les automatismes garants de la réussite : trouver l’ombre rapidement, gérer ses 4 litres d’eau quotidien, marcher de nuit. Dévier sa route suite aux inondations qui ont dévasté la région. Tout cela, Charles Hedrich l’a fait et bien fait.

 

La cheville gauche a souffert mais l'aventurier va boucler son périple - créditas "Respectons La Terre"

La cheville gauche a souffert mais l’aventurier va boucler son périple – créditas « Respectons La Terre »

L’aventurier a bouclé la première traversée du désert d’Atacama sans ravitaillement en 32 jours et 5h30 en arrivant ce 9 mai à 9h30 (heure locale) à destination. La moyenne de 40,3 kilomètres quotidiennement parcourus aurait pu être plus élevée mais une entorse à la cheville gauche a contraint le français à se contenter de 18 kilomètres par jour, les derniers temps. Simplement pour finir ce que personne avant lui n’avait jamais réalisé. Charles Hedrich ajoute ainsi une nouvelle première mondiale à son palmarès.

 

Samedi, en voyant cet homme, barbe blanche et clairsemée, cheveux hirsutes, courir dans les rues de Copiapo, les quelques chiliens croisés n’ont pas compris qu’il tractait plus qu’un chariot. Personne n’a fait attention à son t-shirt orange couvert de poussière. Ni à son nouveau statut.

dans les rues de Copiapo, drapeau chilien bien amarré au chariot

dans les rues de Copiapo, drapeau chilien bien amarré au chariot

Pourtant, discrètement, en avalant ces derniers mètres, Charles Hedrich devenait un peu plus imposant : le premier roi de l’Atacama ! Sans doute aussi l’un des premiers hommes à couvrir une aussi longue distance en autonomie « eau et nourriture ». Ce raid inédit constituait son 14ème défi depuis qu’il s’est lancé dans cette vie d’aventures en 2003. Son tableau de marche en comptabilise encore 23 à venir. Alors attendez-vous à revoir Monsieur Hedrich glaner d’autres couronnes. Car définitivement, ce Charles-là est grand ! –S.L

 

 

Avant son départ :

Son témoignage audio, le 24 avril dernier :

Publicités

À propos de stephanlem

sport journalist

Discussion

Une réflexion sur “Charles Hedrich « le Grand », Roi de l’Atacama

  1. Charles a réalisé environ 1000km à vol d’oiseau (une courbe de 3-4 segments de son poit de départ à arrivée. Jon Mui (OZ) à réalisé 1600 km en autonomie. 4 mois de traversée hors route de l’Australie. A ce que je sais sur plus de 2000 aventuriers. Jon a le record d’autonomie en marche.

    Publié par LouPhi | 11/05/2015, 17:01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L’image de PQDS – un click pour savoir ….

sport, solidarité, solutions

le sport c'est aussi autre chose

Montagne En Scène

Festival Films Outdoor7 novembre 2016
Du 7 Novembre au 14 Décembre, des films, du rêve, du sport et de l'aventure au cours de cette Winter Edition.

cliquez ici, laissez votre mail, dès que PQDS publie, vous êtes avertis

%d blogueurs aiment cette page :